19 janvier 2017

Extrait d'un enfleurage meurtrier

"C’est avec l’allure posée du professionnel que Grenouille se mit au travail. Il ouvrit le sac de voyage, en tira le tissu de lin, lapommade et la spatule, déploya le linge sur la couverture où ils’était étendu, et commença à l’enduire de pâte grasse. C’étaitun travail qui demandait du temps, car il importait que lacouche de graisse fût plus épaisse à certains endroits et plusmince à d’autres, selon la partie du corps avec laquelle elle serait en contact. La bouche et les aisselles, les seins, le sexe et les pieds fourniraient plus... [Lire la suite]
Posté par Le Parfum à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]